To balance bases, thickness
le 15/09/2007

Équilibrage des bases

 

La base d'un verre correspond à la cambrure de la face frontale. Pour des raisons esthétiques, il est important pour le client d’avoir des cambrures les plus semblables possibles sur les deux verres de la paire, tout en garantissant la qualité optique résultante. Une fois la base choisie de manière indépendante pour chaque verre de la paire, si les deux bases de la paire ne sont pas identiques, le calcul tente de réaliser un appairage.

Noter que la base du verre a aussi une forte influence sur le grossissement de l'image perçue par l'oeil. L'appairage est donc indispensable pour éviter de créer un grossissement différent entre les deux yeux, qui pourrait perturber la vision binoculaire du porteur.



Équilibrage des épaisseurs

Lorsque les deux verres de la paire ont des puissances très différentes (en cas d’anisométropie), on obtient un déséquilibre entre les épaisseurs et le poids des deux verres, ce qui donne un résultat très inesthétique, lorsque les verres sont montés dans la lunette. La solution consiste à épaissir le verre le plus mince pour rééquilibrer la paire mais sans trop dégrader son esthétique. Automatiser cet équilibrage, consiste à trouver une règle donnant un résultat esthétique satisfaisant pour tous les cas rencontrés. On détermine 3 différents cas de déséquilibre :


q   Deux verres concaves : il faut équilibrer les épaisseurs au bord.

     

 

 

q   Deux verres convexes : il faut équilibrer l’épaisseur au centre.

    

 

q   Un verre concave et l’autre convexe : c’est le cas le plus complexe puisqu’il peut arriver qu’on ne puisse pas améliorer l’esthétique. L’astuce consiste à équilibrer l’épaisseur au centre du verre convexe avec l’épaisseur au bord du verre concave.

   



On doit aussi prendre en compte les cas particuliers : les verres avec un fort cylindre, les verres prismatiques…etc. De cette analyse on peut déduire une règle générale simple, consistant à comparer les épaisseurs maximales des deux verres et d'en réduire l'écart, qu’elles soient situées au centre ou au bord.

Soit E1 l’épaisseur maxi du verre le plus mince et E2 l’épaisseur maxi du verre le plus épais, l'idée est d’augmenter l’épaisseur au centre du verre le plus mince d’une valeur : DE = k(E2 - E1). Par expérience, le facteur k donnant le meilleur résultat est k = 0.28. Lorsque l’écart d’épaisseur est trop important, il faut limiter la valeur DE < 1.5 mm maximum. Il existe bien sûr d'autres techniques et chaque fabricant choisit sa méthode.

 

Equilibrer (bases, épaisseurs)
© 2017