Smoothing or Fining
Le 08/05/2008


Etape du surfaçage située entre l’ébauchage et le polissage. Une fois ébauchée, la surface du verre a une granulosité trop grosse pour pouvoir être polie directement. Cette opération intermédiaire, a pour but d’affiner le grain de la surface avant le polissage. Elle est réalisée par rodage mécanique sur une contre-forme (T) appelée Outil, qui a la même courbure (ou les mêmes courbures si le verre est torique) que la surface à usiner.

 

A : Métal fusible (alloy en anglais) pour lier la molette et le verre.

B : Molette (button en anglais) pour maintenir et centrer le verre sur la machine.

L : Verre à surfacer.

P : Abrasif (Smoothing Pad en anglais).

T : Outil de doucissage (tool en anglais).

 

Entre le verre L et l’outil T, on interpose un abrasif fin P soit sous la forme d’un papier abrasif autocollant (pour les verres organiques), soit d’une grille métallique arrosée d’un liquide abrasif (ancienne technique pour les verres minéraux), soit une fine plaque de laiton incrusté de poussière de diamant (technique moderne).

 

 

La machine frotte le verre sur l’outil par un mouvement de va et vient, en appliquant une pression constante. Ce mouvement en forme de 8, généré par des cames est pseudo-aléatoire pour ne pas toujours passer au même endroit et éviter ainsi de déformer la surface.

Pendant toute l’opération, pour éviter les échauffements, le verre et l’outils sont arrosés avec un mélange d’eau et d’huile de coupe.

L’opération dure entre 1 et 3 minutes selon la matière du verre, et enlève environ 0.3 mm d’épaisseur de verre.

De nouvelles machines permettent à la fois d’ébaucher le verre et de le doucir avec des meules diamantées. Cette technique est appelée par le terme anglais : Cut to polish (coupe vers polissage).

 

 



 

 

 

 

                   Image Satisloh

Doucissage
© 2017