Cylinder
le 01/05/2008

 

 

Pour corriger l’astigmatisme, on utilise des verres qui possèdent deux méridiens de puissances différentes. Le cylindre correspond à l’écart de puissance entre les deux méridiens.

 

Ex : Si un verre a deux méridiens de puissance :

  A = +2.25

et

  B = +3.75

 

Le cylindre vaut B - A = +3.75 - 2.25 = 1.50 dioptries. Le cylindre est souvent noté entre parenthèses pour indiquer qu’il s’agit d’une différence de puissance.

 

En lunetterie, il existe deux notations pour indiquer les puissances d’un verre (voir Verre torique).

Cylindre
© 2017