Tinting, Dyeing
le 02/09/2012

 

Pour créer des verres solaires, on peut certes utiliser des matières déjà teintées dans la masse, mais dans ce cas, la densité a tendance à varier avec l'épaisseur du verre (un verre concave risque d'être un peu plus clair au centre qu'au bord par exemple et l'inverse sur un convexe). On réserva donc souvent ces matières teintées dans la masse pour les verres PLAN (verres sans correction).

La coloration des verres a généralement pour but de limiter la quantité de lumière qui rentre dans l'œil soit pour des raisons de confort soit comme protection solaire mais elle a aussi un rôle esthétique très important.

Les fabricants proposent de nombreuses couleurs différentes, des plus classiques (le gris et le brun) aux plus "fun" (jaune, orange, vert violet,...). On peut déterminer 3 grands types de colorations :

 

Colorations unies (Solid tints)

La teinte et la densité sont uniformes sur toute la surface du verre.

 

Colorations dégradées (Graduated tints)

La teinte et/ou la densité varie du haut vers le bas. Généralement plus foncée en haut et plus clair en bas. On peut aussi trouver sur le marché des dégradés bicolores ou des bi-dégradés.

 

Colorations médicales (Medical tints)

Utilisées dans le cas de certaines maladies oculaires comme la rétinopathie diabétique, la rétinopathie pigmentaire, etc, elles ont pour but de filtrer des longueurs d'ondes spécifiques.

  

 

Colorations solaires et protection UV

Ce n'est pas parce qu'une teinte est très foncée qu'elle protège réellement du soleil. Pour cela, le verre doit aussi filtrer les UV et ce n'est pas la coloration qui les filtre. Pour cela, il faut dans certains cas ajouter un traitement de protection UV. Ce type de traitement utilise la même technique que la coloration des verres organiques. Cependant, certaines matières ont déjà la propriété bien de filtrer les UV. Les matières d'indice 1.6, 1.67 et le polycarbonate sont d'excellents filtres aux UV alors que le CR39 n'a pas cette propriété.

 

Catégories de coloration et restriction d'usage

Tous les verres teintés ou colorés sont classifiés en 4 catégories suivant leur niveau d'absorption (sur l'ensemble du spectre visible) :

  • Catégorie 0 : Absorption entre   0% et 19%. Teintes de confort ou esthétiques.
  • Catégorie 1 : Absorption entre 20% et 57%. Teintes de confort ou esthétiques
  • Catégorie 2 : Absorption entre 58% et 82%. Teintes solaires (ensoleillement moyen)
  • Catégorie 3 : Absorption entre 83% et 92%. Teintes solaires pour forte luminosité (plein soleil)
  • Catégorie 4 : Absorption entre 93% et plus. Teintes solaires pour très forte luminosité (pour la montagne par ex.)

Certaines colorations sont interdites à la conduite, soit parce qu'elles absorbent certaines couleurs (longueurs d'ondes) nécessaires à la reconnaissance des signaux routier (certaines colorations bleues pas exemple), soit simplement parce que leur absorption est trop importante (les verres de catégories 4 en particulier).

 

Principes de coloration (voir la vidéo)

La coloration des verres minéraux est obtenue par vaporisation sous vide (comme pour les antireflets) d'un produit absorbant la lumière. Les colorations des verres minéraux sont souvent limitées aux couleurs grises et au brun.

La coloration des verres organiques est obtenue en trempant les verres dans des bains de colorants chauffés à 95%. Les colorants sont généralement obtenus en mélangeant des teintures en poudre dans de l'eau.

La teinte pénètre de quelques microns dans la matière et la densité est obtenue par le temps de trempage dans le colorant. Ce temps varie de quelques secondes à plusieurs heures. Les matières plastiques n'absorbent pas toujours la teinte et dans ce cas, on peut parfois teinter le traitement durci mais une certaine limite pour ne pas les dégrader.

Pour réaliser les colorations dégradées, on trempe la moitié en haut du verre, avec un mouvement de va-et-vient pour obtenir le dégradé sans marquer de démarcation brutale. Des appareils permettent de simuler ce mouvement en y introduisant une petite variation aléatoire.

D'un verre à l'autre, la teinte ne pénètre pas toujours de la même manière. On peut tremper deux verres identiques dans le même bain et les ressortir avec une différence de couleur ou de densité importante. Les opérateurs de coloration, sont capable de retoucher les verres en les trempant dans d'autres couleurs de bain pour parfaitement appairer la teinte des deux verres d'une paire. Les colorations sont contrôlées souvent uniquement à l'oeil, par comparaison avec des étalons. Il faut donc une grande expérience (et une parfaite vision des couleurs) pour réaliser des colorations avec une certaine constance.

 

 

 

 

Coloration
© 2017