Oblic astigmatism
le 07/10/2007

Lorsqu’un faisceau de lumière traverse obliquement une surface sphérique, le faisceau émergeant présente un astigmatisme ; donc deux méridiens de puissance. Dans ces conditions à la sortie du dioptre, la lumière se focalise en deux lignes de focalisation et entre ces deux lignes se trouve le cercle de moindre diffusion C qui correspondra à la meilleure image possible de l'objet.

 



Cette aberration apparaît lorsque le porteur regarde au bord de ses verres car la lumière arrive alors très inclinée par rapport à l’axe optique. Pour limiter cette aberration sur les verres ponctuels, on choisit une face frontale (base) cambrée pour que l’aberration de la face arrière puisse compenser en partie celle de la face frontale.


Dans le cas des verres asphériques, la face frontale étant corrigée de cette aberration, cela permet de choisir des bases beaucoup plus plates.



Astigmatisme des faisceaux obliques
© 2017