Matching a Single vision with a Progressive
31/01/2010

Il arrive de temps à autre qu'un opticien commande une paire de verres, avec un unifocal d'un coté et un verre progressif de l'autre. Dans la majorité des cas, le porteur possède un œil mort, que l'on équipera alors d'un simple unifocal (nettement moins cher qu'un progressif) dans un but purement esthétique et d'équilibrage de la monture.

Dans quelques cas cependant, les deux yeux ont une acuité mais seul l'un des deux yeux est presbyte. On équipe donc l'œil presbyte d'un progressif et l'autre d'un unifocal. Le problème se situe au niveau prismatique car les verres progressifs sont usinés (sauf indication contraire du prescripteur) avec un prisme d'allègement pour équilibrer les épaisseurs en haut et en bas du verre et amincir l'épaisseur au centre. Pour éviter au porteur d'avoir une vision dédoublée des images, il faut impérativement réaliser un prisme identique sur les deux verres. Cet équilibrage prismatique est généralement automatiquement réalisé par le fabricant. Il y a deux écoles (selon le verrier) :

Suppression du prisme d'allègement : On supprime le prisme d'allègement sur le verre progressif et on utilise sur l'autre œil un unifocal standard. Avec cette option, aucun des deux verres n'a d'effet prismatique en vision de loin. La suppression de l'allègement rends bien sûr le verre progressif moins esthétique mais l'unifocal peut éventuellement être un simple verre de stock.

Progressif sans
prisme d'allègement

Unifocal standard


Verre unifocal prismatique. On réalise le verre progressif avec son prisme d'allègement standard et on ajoute sur le verre unifocal un prisme identique au prisme d'allègement du progressif (même valeur de prisme base inférieure à 270°). Cette fois les deux verres ont le même prisme en vision de loin ce qui déplace les images des deux yeux de la même manière. Le verre unifocal est bien sûr plus épais que la normale et doit être usiné spécifiquement. Il est impératif de monter l'unifocal dans le bon sens (prisme base en bas). En général, un verre progressif est toujours plus épais qu'un unifocal (à cause de l'addition). Ici, même si l'unifocal est ici plus épais que la normale, les épaisseurs des deux verres on plus de chance de s'équilibrer.

Progressif allégé

Unifocal prismatique


Ces deux techniques sont optiquement équivalentes.

Appairage Unifocal-Progressif
© 2017