Accommodation
le 29/07/2007

L'œil fonctionne un peu comme un appareil photo. Lorsque l'on veut prendre une photo d'un objet proche, il faut faire la mise au point. Même si la plupart des appareils photos font la mise au point automatiquement, l'appareil doit augmenter la puissance de l'objectif pour faire la netteté sur un objet proche.

Il en est de même pour l'œil. Pour voir de près l'œil doit augmenter sa puissance. Cette action est réalisée par le cristallin qui ressemble à une petite lentille biconvexe située derrière l'iris. Le cerveau est capable de modifier les courbures du cristallin et de modifier sa puissance pour faire la mise au point suivant la distance à laquelle se situent les objets que l'on regarde ; c'est l'accommodation.

L'accommodation n'est pas volontaire, elle est gérée par le système neurovégétatif du cerveau.

Pour nos activités de vision de près (lecture, dessin,...), on place naturellement les objets à environ 30 à 40 cm de nos yeux. Pour voir de près, l'œil a donc besoin d'augmenter sa puissance entre 2.50 (1/0.4m) et 3.30 (1/0.3m).

L'accommodation n'est pas instantanée, le temps de réaction à un stimulus accommodatif est de :

  • 0.36 seconde en moyenne
  • 0.64 seconde pour passer de vision de loin à vision de près
  • 0.56 seconde pour passer de vision de près à vision de loin

Synergie entre Accommodation et convergence

La convergence et l'accommodation sont liées. L'accommodation entraine la convergence et réciproquement cependant la convergence assure l'ajustement en premier suivit par l'accommodation.

La convergence accommodative met en évidence ce lien entre accommodation et convergence. Si on force un porteur à accommoder (en le rendant hypermétrope grâce à un verre concave par exemple), il aura tendance à converger.

Inversement, si on force un porteur à converger (en lui mettant deux prismes bases temporales par exemple), il aura tendance à accommoder.

Cette relation est plus ou moins forte suivant les porteurs. Pour mesurer la force du lien entre accommodation et convergence d'un porteur, on mesure le rapport AC/A qui donne la quantité de convergence accommodative pour une dioptrie d'accommodation. Pour la mesurer, on force le porteur à accommoder et on mesure la convergence accommodative obtenue. On calcule ensuite le facteur par :

              Convergence accommodative

  AC/A = ——————————————— = 6 en moyenne

                        Accommodation


Si AC/A > 6 l'accommodation entraine trop de convergence. Ce porteur sera sensible à des déséquilibres prismatiques.
Si AC/A < 6 l'accommodation est moins liée à la convergence. Ce porteur sera peu sensible à des déséquilibres prismatiques.


Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Accommodation

Accommodation
© 2017