Chromatic aberration
le 29/07/2007

Le prisme permet de visualier la décomposition de la lumière

Défaut d’une image dû à la décomposition de la lumière blanche à travers le verre. Pour le porteur, il en résulte une irisation colorée tout autour des objets. Cette aberration est causée par la matière du verre. Pour caractériser l’effet de décomposition de la lumière causé par une matière, on utilise un paramètre appelé Constringence (ou Nombre d’Abbe). Plus la Constringence d’une matière est élevée, moins elle décompose la lumière.

On met ce phénomène en évidence en faisant passer un rayon de lumière blanche à travers un prisme dont la matière possède une constringence faible. Noter que la lumière blanche est composée de toutes les couleurs.

Du fait de la constringence, le prisme ne dévie pas toutes les couleurs de la même manière. A la sortie du prisme, les rayons de couleur violette sont les plus déviés et les rayons de couleur rouge sont les moins déviés.

Cela donne l’ordre suivant, des couleurs de l’arc-en-ciel :

Violet, Indigo, Bleu, Vert, Jaune, Orange, et Rouge.

 

Dans un verre de lunette, la lumière bleu est plus déviée que la lumière verte qui elle même est plus déviée que la lumière rouge. Il en résulte non pas un point focal F' mais une multitude de points focaux (un pour chaque couleur du spectre).

Si on coupe le faisceau après le point focal rouge, on obtient une tache blanche au centre (mélange de toutes les couleurs), et une bordure bleue. Entre les deux la couleur sera un mélange de vert et de bleu.

Au final, l'aberration chromatique génère une image aux bords irisés.

Sur le dessin ci-contre on remarque que la plus petite tache est située au point focal vert F'v.

Aberration chromatique
© 2017